Selon le référentiel d’activités et le code de la Santé publique articles R4311-3 et R4311-5

L’aide-soignante exerce son activité sous la responsabilité de l’infirmier, dans le cadre du rôle propre dévolu à celui-ci…

Dans ce cadre, l’aide-soignant réalise des soins liés aux fonctions d’entretien et de continuité de la vie visant à compenser partiellement ou totalement un manque ou une diminution de l’autonomie de la personne ou d’un groupe de personnes. Son aide s’inscrit dans une approche globale de la personne soignée et prend en compte la dimension relationnelle des soins. L’aide-soignant accompagne cette personne dans les activités de la vie quotidienne. Il contribue à son bien-être et à lui faire recouvrir, dans la mesure du possible, son autonomie.

Travaillant le plus souvent dans une équipe pluriprofessionnelle, en milieu hospitalier ou extrahospitalier, l’aide-soignant participe, dans la mesure de ses compétences et dans le cadre de sa formation, aux soins infirmiers préventifs, curatifs ou palliatifs. Ces soins ont pour objet de promouvoir, protéger, maintenir et restaurer la santé de la personne, dans le respect de ses droits et de sa dignité.

Ainsi l’Aide-Soignant peut être amené à exercer son activité dans des établissements de santé (publiques et privés), dans des services de courts séjours comme en médecine, en chirurgie, en soins de suite et de réadaptation, mais aussi en moyens et longs séjours comme en centre de rééducation, en Unité de Soins Longue Durée, en psychiatrie. L’Aide-Soignant intervient également dans des lieux de vie, Établissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes, à domicile (en Hospitalisation à Domicile ou en Service de Soins Infirmiers A Domicile) et dans des structures d’accueil de personnes en situation de handicap.

Évolutions professionnelles possibles : Pour élargir ses compétences dans son activité professionnelle, l’aide-soignant peut suivre des formations complémentaires, est devenir ainsi référent tutorat, référent ergonomie, assistant de soins en gérontologie, praticien toucher-massage bien-être par exemple.

L’aide-soignant peut aussi accéder à d’autres diplômes en parcours partiel, comme auxiliaire de puériculture, accompagnant éducatif et social, ambulancier.

De plus, après 3 ans d’exercice professionnel, les aides-soignants peuvent accéder aux études menant au diplôme d’état d’infirmier.